• Avec les arêtes.

    Avec les arêtes.

    Pauvre poisson il a baissé les nageoires

    Ses arêtes dépassent de l’eau tombale

    Dessous elles sont plantées dans la vase noire

    Du cimetière de profundis fatal

     

    Pourtant il a vécu dans un lac pur

    Pas un insecticide pas un poison

    La vieillesse l’a eu à l’usure

    Au bout de cette course de fond

     

    L’hiver sur la glace du dessus

    Les patineurs traçaient des dessins d’art

    Puis le printemps revenu

    Il chatouillait les pieds des nénuphars

     

    L’été il effleurait les ventres

    Des barboteurs nus et bronzés

    A l’automne malicieusement

    Il narguait les pécheurs agacés

     

    Finalement c’est une belle vie

    Il n’a pas connu le beurre blanc

    La cuisson à la nage au coulis de persil

    Il n’a jamais été au restaurant.

    « Nona et Nono3 845 tonnes et toujours besoin d'un plus petit que soi. »

  • Commentaires

    4
    Lundi 25 Août 2014 à 11:59

    incroyable cette photo  !!!!  la nature qui envoie un clin d’œil ..et le votre qui l'a vu et le partage , esthétiquement il est original ce poisson

    3
    Vendredi 8 Août 2014 à 10:53

    Quel coup d’œil !!! chapeau !.....de très belles images sur vôtre blog, félicitations....(j'aime beaucoup le noir et blanc, j'ai débuté comme ça en photographie et je crois que ça ne vous lâche plus ensuite, nous sommes toujours obligé d'y revenir à un moment ou l'autre)

    @ bientôt...

    2
    Mardi 29 Juillet 2014 à 11:26

    Hello Jobel, quel ricochet rapide...Je viens juste de liquider l'article. Merci.

    1
    Mardi 29 Juillet 2014 à 11:21

    Quel joli texte ! Heureux poisson !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :