• (Bon)jour

    J'ai hésité avant de laisser finalement le "bon" de "bonjour" tant on ne sait pas comment il finira comme ces funestes 13 novembre, 11 septembre, 7 janvier de sinistre mémoire. J'ai finalement laissé ce "bon" de "bonjour" parce que, parce que...Un réflexe de résistance...Je pense aux familles...Et puis, je ne sais plus...Tête vide...Cerveau à la ramasse...

    « Chaussettes à trousChaussettes neuves. »

  • Commentaires

    19
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 22:23

    Bonjour photo,

    J'ai vu ton nom, c'est pourquoi je viens te saluer et te dire que tu n'es pas seule, nous sommes tous unis.

    À bientôt.

    18
    Mardi 17 Novembre 2015 à 20:35

    Ensemble. Pour l'hommage.

    17
    Mardi 17 Novembre 2015 à 19:26

    je te comprends

    je te souhaite une bonne soirée

    16
    Mardi 17 Novembre 2015 à 14:51

    ah oui !!! dur dur   bon am  malgré tout  a+

    15
    Mardi 17 Novembre 2015 à 11:59

    Bien sûr : Bon Jour !

    Bon Soir aussi

    Et tout ce qu'on peut souhaiter de Bon aux copains, aux amis, aux connus, aux inconnus...

    Parce que ça, on ne pourra pas nous l'enlever !

    14
    Mardi 17 Novembre 2015 à 11:07

    bon jour malgré tout ...

    13
    Mardi 17 Novembre 2015 à 09:25

    Comme toi, je ne sais plus trouver les mots ... on en est tous au même point je pense. Dans ma ville ces journées de deuil sont bien respectées, l'ouverture du Festival du Cinéma est repoussé ... nos 27000 étudiants sont sous le choc, leur génération est touchée ... I

    A bientôt pour tes photos ... il le faut ...

    Annick

    12
    Mardi 17 Novembre 2015 à 09:08

    parfois le "bonjour" ou le "ça va?" sont délicats à dire..

    ensemble pour la liberté

    bise fraternelle

    11
    Mardi 17 Novembre 2015 à 08:00

    Beaucoup de questions demeurent, comment ces enfants qui, il y a quelques années, souriaient et espéraient en la vie, ce sont transformer en monstres sanguinaires qui au nom d'un dieu qui n'existe que dans leur imaginaire, perdent totalement la notion de la valeur de la vie. Qu'est ce qui les conduits à mépriser leur propre vie?

    Quelque soit la réponse, il nous faut résister et ne pas se laisser abattre, il nous faut faire front pour empêcher cette haine de gangréner notre pays

    Amicalement

    Claude

    10
    Mardi 17 Novembre 2015 à 00:30

    Quoi penser, quoi dire, encore faudrait-il qu'il existe des mots pour décrire ces atrocités. Il va falloir vivre avec ça...  Mais résister.

    Avec nos blogs, de peinture, d'image, de poésie, d'humour et de tant d’autres choses encore, nous incarnons déjà cette résistance en dessinant la vie.

    Amicalement

    9
    Lundi 16 Novembre 2015 à 22:16
    Oui comment ne pas être bouleversée ? Lucia
    8
    Lundi 16 Novembre 2015 à 19:56

    Comme toi, comme nous, j'ai essayé de passer un lundi comme tous les autres jours, mais le coeur n'y étais vraiment pas !

    Rester debout...Oui, mais difficile de se relever !

    Cette union entre nous, m'a permis d'arriver sur ton blog ! Je vais revenir !

    Bonne soirée

    Je m'inscrit à ta news

    7
    Lundi 16 Novembre 2015 à 19:14
    (Bon)soir Pierre
    A la ramasse aussi ...
    Amicalement
    Affectueusement
    Bises
    Christine
    6
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:38

    Bonsoir Pierre. Je crois que nous avons tous le cerveau à la ramasse.  Je ne sais pas penser à autre chose et je bouge beaucoup pour essayer mais je n'y arrive pas.

    5
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:35

    bonsoir

    car le bon existe encore , si nous le voulons.

    amicalement

    4
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:17

    comment ne pas être perturbée !

    3
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:16

    bonsoir, je te comprends, je suis sous le choc ... moi habitant sur place, j'ai eu besoin de voir, de me mêler à la foule, de mettre une bougie, une rose ... 

    "soyons unis, ensemble nous serons plus forts" !

    bonne soirée, bises, véronique

    2
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:10

    Déstabilisée également;. Il faut continuer et reprendre nos habitudes par respect à toutes ces victimes.

    1
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:01

    Oh comme je comprends tes mots !

    Je viens déposer mon soutien sur cet article...

    J'ai choisi de respecter le deuil national, et donc de ne pas publier mes photos me semblant tellement dénuées de sens pendant ces trois jours, et j'ai aussi fait le choix de ne laisser des commentaires pendant ces jours là que sur les articles de soutien. Alors me voilà chez toi avec un coeur toujours aussi lourd...

    Bises... et juste ça.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :