• Coeurs Carreaux.

    Bonjour,

    C’est une boutique épuisée,

    Elle était noire de monde,

    Habitée par une opaque obscurité

    Désormais, le noir l'inonde. 

     

    La porte, à son dernier jour,

    La serrure eut son dernier hoquet

    Et la clef son dernier tour,

    A fini de gémir à jamais.

    Coeurs Carreaux.


    Des doigts dessinent des initiales

    Et des cœurs qui ne battent plus

    Sur les vitres tristes et sales

    Comme des souvenirs pendus.

     

    Les cœurs des carreaux sont lapidés

    Et sur le trottoir le chaland piétine

    Des petits bouts de verre brisés,

    Des éclats d'amour en ruines.

     

     La poussière habille la toile d’araignée.

    A bientôt.

    Creative Commons 

    « Bergeronnettes grises au casse croute.Fleur de Persil. »

  • Commentaires

    25
    Hier à 09:44

    Une jolie photo, un damier d'amour délaissé...

    24
    Dimanche 18 Juin à 21:52

    une très belle photo qui raconte plein d'histoires gaies et tristes.

    Et pourquoi certains aiment ils briser les vitres des maisons ou bâtiments inoccupés ? 

    bonne soirée 

    23
    Samedi 17 Juin à 10:34

    Bonjour Pierre , 

    Sous la poussière des ans brûlent encore quelques étincelles , je découvre et j'Aime 

    A bientôt

    22
    Samedi 17 Juin à 09:17

    Une photo comme j'aime. Des lieux oubliés qui emportent l'imagination

    Tu as toujours les beaux mots qu'il faut

    Bon samedi

    21
    Mardi 13 Juin à 14:03

    je découvre et j'aime

    tilk

    20
    Samedi 10 Juin à 12:16

    la fermeture des commerces de proximités me rend nostalgique..quel dommage.. 

    à bientôt

    nathie

    19
    Jeudi 8 Juin à 18:34

    Bonjour Pierre , oui c'est triste de voir un ancien commerce à l' abandon ! .

    Beau texte et merci pour ta visite , escapade , 

    18
    Mercredi 7 Juin à 18:12

    ... des petits coeurs qui s'accrochent encore et encore...

    Bises de Mireille du Sablon

    17
    Mardi 6 Juin à 20:16

    photo et texte superbe!! amitiés

    16
    Mardi 6 Juin à 09:41

    Un joli texte

    JP

    Non c'est une statue de la place Romain

    15
    Mardi 6 Juin à 09:10

    Tendre et fort à la fois. Bravo.

    14
    Mardi 6 Juin à 09:08

    Bonjour Pierre,

    Que sont-ils devenus tous ces cœurs ? Ils rebattront de nouveau puis reviendront un jour taper au carreau, Ils rouvriront toutes les fenêtres... Ce sera le renouveau.

    Jolie photo qui laisse galoper l'esprit dans le grand champ de tous les possibles.

    Bonne semaine Pierre

    13
    Mardi 6 Juin à 09:06

    Très beau texte Mr !!

    Bonne journée Pierre.

    12
    Mardi 6 Juin à 07:46

    Très belle photo si bien accompagnée par ton texte.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Mardi 6 Juin à 07:11

    C'est hélas le lot de beaucoup de petits commerces, la société de consommation les a sacrifié sur l'autel que la grande distribution et c'est le cœur des villes et villages qui s'est éteint et avec eux leur âme, espérons que les jeunes générations comprendront nos erreurs et qu'ils luteront pour faire revivre certaines tranches du passé et ainsi redonner une âme à nos campagne

    Amicalement

    Claude

    10
    Lundi 5 Juin à 17:13

    Bonjour Pierre.

    Joli texte un peu amer, qui va bien à la photo !

    Le comble de l'abandon : "la poussière habille la toile d'araignée"

    Si j'osais..., allez, j'ose : ils ont manqué de trèfle et sont tombés à pic !

    9
    Lundi 5 Juin à 13:13

    Bonjour Pierre,

    Super cliché original !! Passe une bonne journée, bises, Véronique

    8
    Lundi 5 Juin à 12:10

    bonjour 

     un trés beau texte   pour  une  ambiance  surhannée 

     nous n en voyions plus beaucoup de  ces  vieux magasins  ( j en ai quand même  vu il n 'y à pas longtemps    ( carreaux  condannés par  des planches)

     bonne journée pour toi  

    7
    Lundi 5 Juin à 11:58

    Très beau texte !
    Et trop mignons ces coeurs dessinés...
    Bonne journée Pierre

    6
    Lundi 5 Juin à 11:52

    ah oui Pierre ! c'est un beau texte pour accompagner cette photo !  et ...  oui tout le monde profite de la poussière sur les vitres !! hi hi 

    belle journée A+

    5
    Lundi 5 Juin à 11:20

    Je vois ces cœurs côté positif, l'amour, c'est tellement fort, tellement beau, qu'importe sa durée, le vivre est formidable. Cette fenêtre abandonnée elle, s'en souvient et en garde les souvenirs.
    De jolis mots inspirés par une belle photo ...

    Gros bisous

     

    4
    Lundi 5 Juin à 11:12

    tout a une fin....

    3
    Lundi 5 Juin à 10:59

    Quand le passant la déserte

    La boutique des jours anciens

    Peut fermer portes et fenêtres

    Là vient s'arrêter son destin.

     

    C'est triste un joli lieu qui meurt

    Ca émeut et ça prend au coeur

    Jamais plus personne en son seuil

    Il est temps d'en faire le deuil.

     

    Plus un mot et plus une voix

    N'en viendront troubler le repos

    A part le bruit de quelques pas

    Et la pluie tapant aux carreaux.

     

    © Marie Le Corre, 4 juin 2017

    2
    Lundi 5 Juin à 10:54

    Oh que c'est beau !

    Bisous

    1
    Lundi 5 Juin à 10:21

    Un endroit, une atmosphère pour l'imaginaire...

    Bien vu, bien fait.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :