• Le chêne.

     

    Le chêne.

     

    La Solitude le Temps

    Le Chêne immense et solitaire

    Est mort debout à bout de force

    Les champs ont mangé ses frères

    Les cheminées ont eu son écorce.

    La Vie le Souffle

    Voix du vent dans ses ramures

    Il accompagnait les mélodies des linottes

    De ses grandes orgues les notes pures

    Faisaient écho aux chants des hulottes.

    La Vie l’Amour

    Délicatement amoureux

    Il embrassait dans ses bras de géant

    Les poussins des oiseaux heureux

    Les museaux des écureuils fringants.

    L’Eau la Lumière

    Ses pensées chatouillaient les nuages

    Qui riaient aux larmes de pluie précieuse

    Il tendait au soleil son feuillage

    Qui frissonnait en vibrations gracieuses.

    Les Racines La mémoire

    Mille haches à coups lourds

    Ont brisé son cœur qui s’arrêta

    Dans un long hurlement sourd

    Le tronc vacilla la Terre trembla.

    Le Désespoir le Deuil

    Il est couché dans un linceul de poussière

    La sève pure écoulée dans les sillons

    Mis à nu écorché sans prière

    Les billots alignés en procession.

    L’Espoir le Renouveau

    Oh mais voilà peut-être un Gepetto inspiré

    Qui passe par hasard en vélo

    Il pourrait avoir une lumineuse idée

    Des frères pour Pinocchio.

     

    PS : Merci Carlo Collodi.

     

    « MenhirsLa diva a du rythme. »

  • Commentaires

    29
    Jeudi 26 Février 2015 à 09:48

    Superbe !! on a l'impression qu'on peut toucher  le manche .

    Bonne journée .

    28
    Samedi 21 Février 2015 à 14:30

    Coucou,
    C'est moi qui ne sais pas chercher sur ton blog, ou tu ne publies plus depuis un moment ?
    J'espère que tu vas bien.
    Bonne journée

    27
    Samedi 21 Février 2015 à 11:44

    Bonjour photoèm,

    Une très belle photographie, accompagnée toujours d'un magnifique texte poétique, une belle réflexion en sagesse dédiée aux arbres, à nos racines...tant humaine, l'Arbre de Vie...j'aime beaucoup l'ordre des émotions écrites sur la vie et la mort de ce chêne, ses ressentis, qui nous renvois tout simplement à notre existence terrestre..."les racines, la mémoire" ! Nous sommes aussi ces arbres en mémoire et dont la sève du temps ne peut déraciner ! La métaphore avec le conte de Pinocchio est sublime...merci à vous, et de votre visite amicale lors de ma pause blog. Je vous souhaite un bon et doux week-end, toute mon amitié et ma rose poétique. CorpsRimes.

    26
    Vendredi 20 Février 2015 à 17:49

    Très bonne fin de semaine

    25
    Jeudi 19 Février 2015 à 04:42

    Belle photo noir&blanc en parfaite harmonie avec le poème qui l'accompagne ! Je suis allé jeté un œil sur votre blog Bravo ! J'y ai trouvé de belles choses... Je vais repasser, c'est sûr !

    Bonne journée

    Margi

    24
    Mercredi 18 Février 2015 à 14:22

    Belle photo et texte touchant... si les arbres pouvaient parler !

    Très bon après-midi à Toi

    23
    Lundi 16 Février 2015 à 15:12

    De beaux mots qui nous font traverser diverses émotions

    Bonne journée

    22
    Lundi 16 Février 2015 à 11:52

    merci pour ce beau récit poétique  !  passe une belle semaine  A+ + + amicalement

    21
    Dimanche 15 Février 2015 à 22:17

    très beau vraiment !

    20
    Vendredi 13 Février 2015 à 20:07

    Lorsque je vois un chêne je l'enlace car il paraît qu'il te donne de bonnes ondes .

    Très beau texte pour ce grand arbre 

    Bon we Bises amicales Lucia 

     

    19
    Vendredi 13 Février 2015 à 06:51

    Oui un beau N/B et poème , merci et bonne

    fin de semaine , bises , Susan

    18
    Jeudi 12 Février 2015 à 13:37

    un superbe texte !

    17
    Jeudi 12 Février 2015 à 11:17

    un très beau billet! 

    bon jeudi

    16
    Jeudi 12 Février 2015 à 09:04

    Un joli texte. Beau N&B

    JP

    15
    Jeudi 12 Février 2015 à 07:02

    Quel beau texte. Merci.

    14
    Mercredi 11 Février 2015 à 20:00

    Je viens de passer un agréable moment en parcourant ce blog, de très belles photos, sans oublier les textes.

    13
    Mercredi 11 Février 2015 à 09:36

    Merveilleux hommage à l'Arbre... et au Père (qui est toujours aussi un Arbre)... Merci Piero pour le partage de ce poème, et pour ce superbe billet !

    12
    Mercredi 11 Février 2015 à 08:02

    Un très beau billet et merci de la délicieuse citation de Collodi et Pinocchio!

    11
    Mardi 10 Février 2015 à 20:31

    Des mots émouvants pour illustrer cette belle photo.

    Bonne soirée

    10
    Mardi 10 Février 2015 à 15:49

    Un bel hommage ! ô combien émouvant ! J'entends les coups de la cognée et, tristesse, je vois un ami se coucher...

    9
    Mardi 10 Février 2015 à 13:55

    Que c'est triste la mort d'un arbre !!! Magnifique poème

    Merci

    8
    Mardi 10 Février 2015 à 13:42
    Très belle photo
    7
    Mardi 10 Février 2015 à 13:29

    Emouvant ce poème à la gloire de ce bel arbre

    il est de toi ?

    6
    Mardi 10 Février 2015 à 13:00
    Ta photo est très belle et tes mots...j'adore... Bises et bonne journée
    5
    Mardi 10 Février 2015 à 11:49

    Fier et majestueux, il protégeait les amoureux, pour celui qui l'enlaçait il communiquait tout ce que son grand âge lui avait appris, je suis toujours attristé de voir que c'est souvent l'homme qui décide de sa vie

    amicalement

    Claude

    4
    Mardi 10 Février 2015 à 11:33

    Nos jolis arbres !

    3
    Mardi 10 Février 2015 à 11:28

    très beau texte , la vie simple comme je l'aime... la photo d'un autre temps qui rassure.. la hâche bien plantée y fait bonne figure

    bonne journée Pierre c'est un article de qualité

    2
    Mardi 10 Février 2015 à 11:15

    Bonjour,

    Une superbe photo pour de jolis mots ... Bonne journée, Véro.

    1
    Mardi 10 Février 2015 à 11:13

    Une très belle poésie et un bel hommage à ces magnifiques arbres.
    Jolie photo également.
    Bonne journée. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :