• Mimi.

     

    Convoi.

     

     

    Je suis ouvrière je m’appelle Mimi

    Sur la tête je porte plus gros que moi

    D’énormes fardeaux d’un poids infini

    Du matin au soir un laborieux convoi.

     

    Je suis bousculé en descendant

    Je tombe je roule je cours

    Monter est épuisant harassant

    Je suis chargée c’est trop lourd.

     

    En bas le quai en haut le désespoir

    La rampe ne conduit pas ailleurs

    Ni issue de secours ni échappatoire

    Rien à faire c’est le salaire de l’horreur.

     

    A la moindre velléité d’indignation

    Des aboyeurs es files indienne

    Me renvoient à coups de bâton

    Dans ma vie et ma mort de plébéienne.

     

    Je m’appelle Mimi je suis née ouvrière

    D’autres naissent soldats en panoplie

    Je travaille je nourris la Reine-Mère

    Je m’appelle Mimi, Mimi la fourmi.

    « Bzzz bzzz.Naomi »

  • Commentaires

    22
    Samedi 11 Avril 2015 à 18:23

    Pour Mimi et Naomi la peine est identique.

    21
    Vendredi 10 Avril 2015 à 17:10

    Très bonne fin de semaine Pierre

    20
    Vendredi 10 Avril 2015 à 10:57

    De ces photos qui me font rêver ...

    19
    Vendredi 10 Avril 2015 à 06:41

    elles sont fascinantes à observer, qu'elle bel exemple d'organisation et de répartition des taches

    amicalement

    Claude

    18
    Jeudi 9 Avril 2015 à 09:02

    cela me fait penser à un documentaire que j'ai vu à la TV sur arte il me semble. sur les femmes voleuses de sable...

    nous souffrons ici d'être trop nantis..

    j'aime la photo; mon père était conducteur de train, on dit mécanicien...

    merci pour ton commentaire. @+

    Françoise

    17
    Mercredi 8 Avril 2015 à 13:14

    Bonjour,

    Réponse à ta question:

    Pas de grands voyages cette année mais nous allons essayer de profiter de la plus belle destination au monde, notre France; avec pour commencer les festivités du départ de l'Hermione pour les Amériques, ensuite ????

    Pour l'an prochain pourquoi ne pas refaire la Scandinavie si nos amis Norvégiens daignent reconnaitre la spécificité de notre permis pour la conduite de camping-cars poids lourds

    Mais tout cela peut changer au gré de nos envies, c'est l'avantage de ce loisir

    Amitiés

    Dany

    16
    Mercredi 8 Avril 2015 à 11:37

    Merci Pierre, pour ce bel hommage au petit peuple de la Terre, ce poème est vraiment beau... j'aime beaucoup la photo :-)

    Très bonne journée

    15
    Mercredi 8 Avril 2015 à 09:38

    La photo est pourtant bien jolie !

    14
    Mercredi 8 Avril 2015 à 08:21

    Quelle belle compo

    JP

    13
    Mercredi 8 Avril 2015 à 08:20

    Un cadrage qui invite à entrer dans l'image pour un petit rêve-voyage

    12
    Mercredi 8 Avril 2015 à 00:51

    Une photo magnifique et un bel hommage à toutes les fourmis...amicalement 

    11
    Mardi 7 Avril 2015 à 19:32

    un texte très beau pour cette image fascinante…. Bravo!!

    10
    Mardi 7 Avril 2015 à 18:34

    Joli comme tout ce poème ... pauvre Mimi, dur la vie d'ouvrière ...

    Très belle photo également :)

    Bises et bonne soirée Pierre

    9
    Mardi 7 Avril 2015 à 18:19

    Bonsoir

    D'incroyables et courageuses ouvrières!

    Joli texte

    8
    Mardi 7 Avril 2015 à 16:31

    Pas toujours facile la vie d'ouvrière...

    7
    Mardi 7 Avril 2015 à 16:20
    marine D

    Hommes, abeilles ou fourmis, leur lot n'est pas toujours enviable, né quelque part où les voies ne sont pas toujours pavées de roses !

    Bonne journée Pierre

    6
    Mardi 7 Avril 2015 à 15:11

    A Eva : Et pourquoi...Pourquoi pas ?

    5
    Mardi 7 Avril 2015 à 14:17

    "une fourmi de dix huit mètres, avec un chapeau sur la tête ?" smile

    4
    Mardi 7 Avril 2015 à 14:11

    Bonjour,

    Beau moment de poésie en harmonie avec la photo

    Belle journée

    Dany

     

     

    3
    Mardi 7 Avril 2015 à 12:51

    bonjour,

    j'aime beaucoup les fourmis, elles n'arrêtent jamais, toujours en mouvement ! ce beau poème leur rend hommage ... bonne journée, véronique

    2
    Mardi 7 Avril 2015 à 10:11

    le monde des fourmis, comme celui des abeilles est passionnant ... si bien régit , tout le monde est à sa place pour le bien être de tout le groupe

    1
    Mardi 7 Avril 2015 à 10:04

    Il m'est arrivé de regarder des fourmis , incroyable parfois , elles si minuscules elles portent des morceaux de pain tellement gros qu'on les voit à peine 

    Bonne journée Bizzz Lucia

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :