• Nona et Nono

    Nona et Nono

    _ « Dam’ouai, ma bonne Nona
    A manger trop salé je suis tout sec »

    _ « Dam’ouai mon bon Nono
    Les embruns m’ont soudé le piton ».

     

    Nona* et Nono** sont très âgés.

    Nono le plus vieux n’a plus que la rouille sur les os.

    Quant à Nona, plus jeune d’une centaine d’années

    On devine encore ses formes d’une alliance généreuse.

     

    Le siècle précédent ils travaillèrent sans relâche

    Retenant sans faillir dans les tempêtes

    Les navires en bois accostés au quai

    Les bouts pouvaient compter sur eux.

     

    Aujourd’hui, quelques riches estivants

    Y amarrent leurs jet-skis par mer calme

    Et des goélands viennent déguster

    Les restes de sandwiches rassis.

     

    Leur plus mauvais souvenir

    Un individu retourna Nono

    Ils étaient tête bèche les malheureux

    Ce n’est pas très aisé pour se regarder.

     

    Ils attendirent dix ans ainsi

    Une gamine jouant du hula-hoop

    Après s’être trémoussée devant eux

    Bien inspirée remis Nono à l’endroit.

     

    Une fois au passage d’un petit cirque

    Les jongleurs d’anneaux face au vent

    Etaient venus s’entrainer devant eux

    Par chance sans y attacher le dromadaire.

     

    L’arc-en-ciel leur rend visite parfois

    Son alchimie transforme le fer en or

    Alors ils brillent comme des soleils

    La nuit venue la lune les couvre d’argent.

     

    Bien qu’un ciment solide les unis

    Ils regrettent un peu de ne pas être entrelacés

    Ah quelle plus belle vie encore

    S’ils étaient ainsi attachés.

     

    Une à une les pépites de rouille s’envoleront

    Deux petits trous resteront dans la pierre

     

    A vous de choisir l’épilogue :

    Et ils renaîtront ensuite en anneaux magique

    Entre les doigts agiles d’un magicien.

    Ou :

    Et ils renaîtront ensuite en alliance d’or

    Aux doigts fébriles des amoureux.

     

    Ou à vous d’imaginer….

    Nona*, Nono** : noms familiers pour Grand-mère et Grand-père en italien

    « A la garde !Avec les arêtes. »

  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Juillet 2014 à 14:05

    Superbe texte !  quelle imagination, bravo. Très heureuse de faire connaissance avec ton univers !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :