• Pendu.

    A l'heure où des vociférations se font entendre, je relisais le discours de Victor Hugo pour l'abolition de la peine de mort.

     

     

    Dans la ville propre au-dessus de ses égouts,

    Au milieu d’un parvis maculé de soleil,

    Je suis noué à cette corde encore debout,

    Ici sur l’échafaud le regard dans le ciel.

     

    Coupable de penser,

    Coupable d’inutilité,

    Coupable affamé,

    Coupable sans foyer.

     

    Face au portail du néant,

    Les regards vides des statues

    Me fixent dans ce décor suffocant,

    Lumineux aveuglant et nu.

     

    Un papillon s’envole...

     pier*

     

    Au revoir.

     Creative Commons

     

    « La Panne-Belgique, le 27 août 1935.Vitré - Ille et vilaine, le 22 avril 2017. »

  • Commentaires

    27
    Dimanche 23 Juillet à 00:26
    tilk

    super article...j'aime

    amitié

    tilk

    26
    Samedi 22 Avril à 13:58

    Des lignes bien menées et parfaitement illustrées

    25
    Vendredi 21 Avril à 09:01

    Un texte pas très gai ... mais une belle photo

    JP

    24
    Vendredi 21 Avril à 07:35

    je dis tout dépend du meurtre... quand il n'y a aucun doute et que c'est un geste gratuit sans excuse , il n'y a pas à les nourrir au chaud alors que l'état laisse d'autres à crever sur le trottoir... si on tuait tes enfants comme ça sur un trottoir juste pour tuer que penserais-tu ?

     ( je pense qu'aucune violence n'est excusable )

      • Vendredi 21 Avril à 10:15

        Dilettante,

        Je relirai le discours de Victor Hugo.

    23
    Jeudi 20 Avril à 19:25

    Si Victor Hugo revenait aujourd'hui ... 

    22
    Jeudi 20 Avril à 09:59

    Photo, texte, c'est superbe , y a rien à ajouter !

    .......quant aux 5 autres jours de l'année , je les passe sur ton blog pour te saluer ou pour apprécier tes photos.

    Excellente journée.

      • Jeudi 20 Avril à 10:30

        Cerdan,

        5 jours entiers ? Cela ne vaut pas le coup !

    21
    Jeudi 20 Avril à 09:33

    Eh oui on en est encore là.

    20
    Jeudi 20 Avril à 09:26

    merci pour cette page émouvante.

    19
    Jeudi 20 Avril à 07:25

    Autant que je sache, je n'ai jamais vu la barbarie chasser la barbarie. La violence génère la violence et l'amour génère l'amour, il faut apprendre à se battre pour détruire la misère, détruire l'ignorance

    Amicalement

    Claude

    18
    Mercredi 19 Avril à 22:29

    Beau texte de Victor...
    N'ajoutons pas un crime à un crime !
    Bonne soirée Pierre

    16
    Mercredi 19 Avril à 20:15

    Résultat de recherche d'images pour "riboud fleur"
    J'aurais dû commencer par cette photo de Riboud dans le très long comm que je viens d'écrire et qui a disparu (quiche que je suis, tj fr gaffe à l'informatique et aux erreurs de manip) alors que je voulais coller cette image à la fin. Alors en bcp plus succinct je reviendrai juste sur ce qui me revient : qu'Hugo était un emmerdeur mas aussi un visionnaire ; que mm en étant contre la peine de mort on peut comprendre ceux qui sont pour, on n'est plus en 70, ni en 81, et les gens qui souffrent peuvent ressentir de la haine, ça peut en fr partie ; je dis ça tt en vrac. Evidemment que ce n'est pas la solution, ms ça soulage ptet les bas instincts qu'il ya en chancun de nous. Je disais aussi que j'étais pacifiste jeune, mais qu'on en revient sans doute ; que je n'aime pas qu'on traite de manipulés les gens qui ne pensent pas comme nous, qu' on les appelle fachos, culs-terreux, gogols, qu'on dise qu'ils sont bêtes comme si certains détenaient la vérité et que d'autres étaient des cons (je parle en général, du coup, là) Je parlais de l'éducation en amont, encore et toujours, et Totor aussi en parlait (école versus prison). (Contre la peine de mort, on peut revoir "La ligne verte", ça calme...) Bon, je disais plein de choses de façon plus logique et nuancée, à mon avis, mais bon, je vous livre quand même ces qqes lignes foutraques, qui donnent sans doute à juste titre l'impression que je mélange tout... Bonne soirée à tous

    15
    Mercredi 19 Avril à 19:43

    Bonsoir Pierre,

    Un texte qui donne la chair de poule ... Je suis contre la peine de mort, et puis ça servirait à quoi ? les terroristes aiment la mort ... Bonne soirée, bises, Véronique

    14
    Mercredi 19 Avril à 17:26

    Victor ! Reviens...!

    13
    Mercredi 19 Avril à 17:10

    ce qui importe n'est pas la peine de mort, mais l'éducation de nos jeunes, et que le monde leur propose de quoi s'éclater (c'est à dire se réaliser, créer, bouger)  comme tout jeune , au lieu de rejoindre des extrémismes.

    Bises et très belle photo. 

     

    12
    Mercredi 19 Avril à 17:05

    le rétablissement de la peine de mort est une grosse c...... qui ne sert a rien!!! Petite réflexion les dirigeants sont de plus en plus incontrôlables mais qui les portent au pouvoir??????? amitiés

    11
    Mercredi 19 Avril à 16:04

    Rétablir la peine de mort ne servirait à rien, les assassins ne la craignant pas plus que la prison. Je suis pour la vie.

    10
    Mercredi 19 Avril à 15:40

    Bonjour Pierre. Belle image en noir et blanc en accord avec le texte.

    C'est tout de même effrayant que le poème du vieil Hugo soit resté d'actualité à ce point !

    Coupable de penser !!!

      • Mercredi 19 Avril à 17:57

        Pardon Pierre, je me suis effectivement mélangé les pinceaux ! Mais l'idée persiste !

      • Mercredi 19 Avril à 17:39

        Michel, sans doute veux tu dire "le discours" (au bout du lien).

        Quant à mon misérable petit texte, il ne vaut pas même un guillemet dans un poème de Victor Hugo.

    9
    Mercredi 19 Avril à 15:28

    Ce texte et magnifique.

    Nous vivons dans un monde de fous où les dirigeants sont de plus en plus incontrôlables !

    8
    Mercredi 19 Avril à 15:05

    Superbe texte et  illustration...

    Merci

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mercredi 19 Avril à 14:30

    Tellement ridicule de vouloir réinstaurer la peine de mort, d'autant qu'on sait parfaitement bien qu'aucune peine de mort n'a jamais empêché les criminels d'être des criminels.
    Et puis se transformer en criminel pour punir un criminel, quelle absurdité !
    Une image ou je vois bien un pendu et un texte qui me fait faire glups...
    Bonne fin de journée Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :