• BonJour,

    L'arbre muet.

     

         

     

    Arbre muet écoute : le vent soupire.

    Tes bras sont exsangues dans le bleu immobile.

    Au loin, des endormis en procession

    Te veillent et murmurent les psaumes d’hivers.

     

    Ton linceul de nuages transparents se déchire,

    Disparait, avalé par un soleil blanc insensible.

    Nulle souffrance en toi, muet d’incantation,

    Seulement l’impatience du retour à la terre.

     

     

     

     

     

    Au revoir.Creative Commons

     


    20 commentaires
  • ... Mais un dessin.

    BonJour,

    Vous n'aurez pas ma photo ...

     Ça fait peur, n'est-ce pas ?Creative Commons


    22 commentaires
  • BonJour,

    Avez-vous 3'46" ? Si oui :

     Merci à Eva qui m'a inspiré cette idée...

    Au revoir.


    18 commentaires
  • BonJour,

    Matin.

    Matin.

    Au revoir...Creative Commons

     


    21 commentaires
  • BonJour,

    Mon eurovision, mon eurochanson, mon euroésie, la voilà :

    Belgique Julos Beaucarne  Eurovision.                         Espagne Paco Ibanez  Eurovision.                         Hollande  Dick Annegarn   Eurovision.

     

                           

     

                                                       Italie  Gianmaria Testa   Eurovision.                              Portugal  Leny Escudero   Eurovision.

       

     Toutes les photos sont issues de l'internet.

      Et vous ?

      A bientôt.


    20 commentaires
  • BonJour,

     

     Assemblage de 4 photos.

    Si votre débit ADSL permet la HD, vous pouvez tenter la balade dans le panorama qui contient une bande son.

     

     Au revoir.Creative Commons


    20 commentaires
  • Bonne Année 2018,

    Des voeux, des souhaits...

     

    Les vœux pour souhaiter du bien à tous ceux qu'on apprécie,

    Et pourtant il y a tant et tant d'inconnus.Creative Commons

     

     


    23 commentaires
  • BonJour,

    A l'ombre du moulin de La Couvertoirade.

     

    A l'ombre du moulin.

     Avis aux philatélistes : le timbre n'existe pas.

    Au revoir.Creative Commons


    27 commentaires
  • BonJour,

     

    La procession des endormis.

     A bientôt.Creative Commons


    23 commentaires
  • BonJour,

     

     

    La charrette au bout du voyage.

    Gémissements de funérailles.

    Dans le sillage du vieil attelage

    Voltigent les brins de paille.

     

    L’Ami joue de l’esbroufe,

    Comme si de rien n’était.

    Est-ce la brise qui m’étouffe

    Ou l’air lourd de regrets ?

    Suivre.

    Cahotez sur des cailloux accablants,

    Mes vieux copains mes vieux amis.

    Rire sur les souvenirs rayonnants

    De mes compagnons endormis.

     

    Coupe sombre de tristesse,

    Vous traversez mes pensées.

    Vous me brûlez la politesse.

    Attendez, et moi de vous retrouver.

     


    Jusqu'au revoir...

    Creative Commons


    22 commentaires
  • BonJour,

     

    Millau - Aveyron - juillet 2017.

     

     

    A bientôt.Creative Commons

     


    18 commentaires
  • BonJour,

     

    Saut de la Mounine - Saujac - Lot. Juillet 2017.

     

    3 photos, assemblage PSE10.

     

     A bientôt.Creative Commons


    27 commentaires
  • BonJour,

     

    Georges Brassens - 22/10/1921-29/10/1981

     

     

    C’est un petit salut à Georges Brassens que je vous propose aujourd’hui.

    C’est un 29 octobre qu’il prenait la poudre d’escampette. Il nous a laissé en héritage, tous les personnages qui traversent ses chansons et continuent leur sarabande dans ma tête et peut-être dans les vôtres aussi.

    Les personnages en question les voici, comme une liste à la Prévert, au fur et à mesure de leur apparition dans l’œuvre. Vous y retrouverez les bons, les brutes et les truands, même un certain maréchal que mon autocensure m’avait fait hésiter à nommer.

    L’énumération n’a pas la prétention d’être exhaustive, je suis sûr que certains exégètes parmi vous, me feront remarquer l’absence d’unetelle ou d’untel, en particulier dans les chansons interprétées par Jean Bertola, Joël Favreau, Maxime Leforestier, Marcel Amont, ou encore dans ses romans ‘’La tour des Miracles’’ et ‘’Les Amoureux qui écrivent sur l’eau’’.

     

    Vous n’avez plus qu’à vous laisser glisser dans la ronde des chansons.

     

    Lire la suite...


    30 commentaires
  • BonJour,

    Barbouille.

    A bientôt.Creative Commons


    22 commentaires
  • ... de bateaux.

    BonJour, BonSoir,

    Cimetière...

    D'autres photos sur flickr ...

    ... Mais le ciel et la mer
    Cramponnaient le secret,
    Il était là, rivé sur le pont !
    A châtrer les étoiles, à maudire les écueils,
    Une bouteille de rhum blanc
    A la main

    Ah ! Ah ! La coquille de l'ancêtre
    Craquait à tour de miel,
    Il avait perdu la boussole
    Alors, de tout son être,
    Capitaine Coeur de Miel
    Se laissa glisser, glisser dans l'alcool ...

    (Ange, 1977 - Live 2010)

     A bientôt.Creative Commons

     


    47 commentaires
  • BonJour,

    Les prières par téléphone sont peut-être plus efficaces, mais je n'ai pas le numéro !

     

    Je n'ai pas son numéro.

     

     A bientôt.Creative Commons

     


    21 commentaires
  • Bonjour,

    Celle ci est un peu plus personnelle,

    Concarneau - Août 2017.

    A bientôtCreative Commons


    21 commentaires
  • Bonjour,

    Sur le cadran solaire, "Le temps passe comme l'ombre".

    La photo que tout le monde fait à Concarneau...

    A bientôt.Creative Commons

     


    19 commentaires
  • Bonjour,

    Parfois, une carte postale met un certain temps à arriver...

     

    Cantobre, Aveyron. Juillet 2017

     

    A bientôt.Creative Commons


    29 commentaires
  • Bonjour,

     

     

     

    Le soleil s'approche à pas roujoyeux.   

     

    Une petite fleur exquise

    Est bercée par la brise.

     

    Allongé dans le pré

    Je l’observe de côté.

     

    Elle est une étoile

    En pyjama de pétales,

     

    Dans les draps ondulants

    Du pré verdoyant.

    Une petite fleur.

     

     


     

    Elle est tournoyante

    Dans une vapeur bruissante.

     

    Son parfum de matinée

    Chatouille le ciel constellé.

     

    Quelle élégance

    Dans l’envol du silence !

     

    La Lune s’éloigne  à pas lumineureux.

     

     

     

     

     

    Au revoir.Creative Commons


    35 commentaires
  • ... Non, à la patte !

    Bonjour,

    Concentration, délicatesse, maîtrise et beaucoup d'amour : les qualités du bagueur.

     

    Rale d'eau

      Phragmite des joncs

     Panure à moustaches.

    Aussitôt bagués, aussitôt relâchés.

    (Les noms des oiseaux devraient apparaître en passant le curseur sur les photos)

     

    A bientôt.Creative Commons


    26 commentaires
  • La lune s'extirpe du jour, bonsoir...

    Salutations lunaires à Boris Vian.

    ...Je voudrais pas crever
    Sans savoir si la lune
    Sous son faux air de thune
    A un coté pointu...(Boris Vian)

    A bientôtCreative Commons

     


    28 commentaires
  • Bonjour,

    Cette carte postale avec mes plus amicales pensées.

    Villégiature, suite...

    Prenez soin de vous, attention au soleil !

    A bientôt...

    Creative Commons


    17 commentaires
  • Bonjour,

    Je pars, je ne sais ni où ni pour combien de temps. En attendant un probable retour, je vous souhaite un bel été.

     

    Villégiature.

     

    A un de ces quatre...Creative Commons


    23 commentaires
  • Bonjour,

    Je vous propose un petit conte dit pas Claude Mettra : "Fleur de persil" que j'ai enregistré en 1997 sur France culture.

    Si vous avez une douzaine de minutes de disponible, et si le coeur vous en dit, vous pouvez l'écouter...

       Bonne écoute !

    Claude Mettra était un écrivain, animateur et producteur d'émissions de radio sur France Culture.

    J'écoutais avec délice ses émissions dont celles ci "Dits ét récits" qui étaient diffusées le dimanche matin de bonheur (et me mettaient de bonne humeur).

    C'est en observant le persil de mon jardin, que l'idée m'est venu de rendre hommage à cette personne dont j'aimais la voix et les thèmes de ses émissions.

    C'est ainsi que se cache la beauté dans les plus petites choses.

    Fleurs de Persil.

     Prenez soin de vous, à bientôt.Creative Commons


    30 commentaires
  • Bonjour,

    C’est une boutique épuisée,

    Elle était noire de monde,

    Habitée par une opaque obscurité

    Désormais, le noir l'inonde. 

     

    La porte, à son dernier jour,

    La serrure eut son dernier hoquet

    Et la clef son dernier tour,

    A fini de gémir à jamais.

    Coeurs Carreaux.


    Des doigts dessinent des initiales

    Et des cœurs qui ne battent plus

    Sur les vitres tristes et sales

    Comme des souvenirs pendus.

     

    Les cœurs des carreaux sont lapidés

    Et sur le trottoir le chaland piétine

    Des petits bouts de verre brisés,

    Des éclats d'amour en ruines.

     

     La poussière habille la toile d’araignée.

    A bientôt.

    Creative Commons 


    27 commentaires
  • Bonjour,

    Dans la toile d'araignée, il n'y a plus qu'à se servir des mouches prises au piège.

     

    Bergeronnettes grises au casse croute.  Bergeronnettes grises au casse croute.

    Bergeronnettes grises au casse croute.  Bergeronnettes grises au casse croute.

    Bergeronnettes grises au casse croute.  Bergeronnettes grises au casse croute.

    Bergeronnettes grises au casse croute.

     

    A bientôt.

    Creative Commons

     


    27 commentaires
  • Bonjour,

    C'est une belle journée animée ce jour à Vitré, et mon meilleur souvenir sera ma rencontre avec Thierry Moral dont j'ai déjà évoqué deux livres précédemment.

    Le spectacle tiré de son livre "Vie de Chien" est un moment génial.

    http://www.tmorenscene.fr/

    http://www.tmorenscene.fr/vie-de-chien/

    Vitré - Ille et vilaine, le 22 avril 2017.

    A bientôt.

    Creative Commons

     

     


    24 commentaires
  • A l'heure où des vociférations se font entendre, je relisais le discours de Victor Hugo pour l'abolition de la peine de mort.

     

     

    Dans la ville propre au-dessus de ses égouts,

    Au milieu d’un parvis maculé de soleil,

    Je suis noué à cette corde encore debout,

    Ici sur l’échafaud le regard dans le ciel.

     

    Coupable de penser,

    Coupable d’inutilité,

    Coupable affamé,

    Coupable sans foyer.

     

    Face au portail du néant,

    Les regards vides des statues

    Me fixent dans ce décor suffocant,

    Lumineux aveuglant et nu.

     

    Un papillon s’envole...

     pier*

     

    Au revoir.

     Creative Commons

     


    27 commentaires
  • Bonjour,

    Une petite carte rigolote pour ce 1er avril :

    La Panne, le 27 août 1935.

    Mon plus amical salut de la part de mon arrière Grand-Père Louis.

    A bientôt.

    Creative Commons


    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires