• Tout pour l'enfant.

    Tout pour l'enfant.

     

    Un passage le matin un passage le soir

    Des hombres de la calle* passent et repassent

    Les yeux du mur s’ouvrent sur du noir

    De droite à gauche les rideaux s’effacent.

     

    Accoudées impavides livides

    Des âmes pneumatiques

    Se remplissent et se vident

    D’air et de cigarettes toxiques.

     

    Du deuxième un cri tombe

    Et interpelle un courant d’air

    Qui sort dans la rue en trombe

    La porte claque en colère.

     

    Son sillage effraie les feuilles mortes

    _ Où vas-tu ? _ Qu’est-ce ça peut t’ faire ?

    Il traine une rancœur sourde et forte

    Un ciel d’usine dans son regard de travers.

     

    Au rez-de-chaussée plus bas que bas

    Deux fenêtrent souffreteuses

    Discutent haut le bout de gras

    Dans les vapeurs de lessiveuse.

     

    Midi sent le jambon coquillettes

    Quatre à quatre l’escalier éclate sa joie

    Les marches se gondolent** à coup de sandalettes

    _Les quilles à la vanille les gars au chocolat !

     

    Ça fait des mélanges de souvenirs d’enfants

    Dans cette vie où les rires se verdegrisent

    Ça laisse les hombres de la calle* indifférents

    Qui s’en moquent comme d’une cerise.

     

    *Homme de la rue en Espagnol.

    **Rire, rigoler, se tordre de rire.

    « Metz 1950.Macro, je me lance. »

  • Commentaires

    21
    Jeudi 17 Mars 2016 à 23:08

     

      Dette**

    Bonsoir je découvre ton blog par azard je te souhaite une trés bonne fin de soirée et une trés bonne nuit

       amicalement et peut ètre à bientôt *** Dette***

    20
    Mercredi 25 Mars 2015 à 14:04

    La photo semble être prise en France, le texte évoque l'Espagne, c'est drôle, j'aurais pensé au sud de l'Italie...ça fait rêver !

    19
    Mercredi 25 Mars 2015 à 11:24

    Un très beau texte et une belle photo : nostalgie ... mélancolie ...

    18
    Mercredi 25 Mars 2015 à 07:45

    Anciennes enseignes peintes à la main, c'est un trésor 

    JP

    Mon écureuil est gris, cette espèce a chassé les roux

    17
    Mardi 24 Mars 2015 à 11:30

     

    très beau ton texte ! j'aime ! belle journée  à toi :)

    c'est sympa de pouvoir écrire en couleur chez toi et puis je mets une touche de couleur à ton fond gris bleuté, je trouve que c'est joli !

    16
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:41

    Bonjour Pierre

    J'aime beaucoup ces anciennes "enseignes" peintes à même la façade

    Très beau texte

    15
    Lundi 23 Mars 2015 à 21:33

    c'est charmant !

    14
    Lundi 23 Mars 2015 à 20:38

    beau texte  et photo! 

    13
    Lundi 23 Mars 2015 à 18:25

    Bonsoir,

    J'aime beaucoup les anciennes façades des vieux magasins, celui ci est superbe !

    Bonne soirée, bises, Véronique

    12
    Lundi 23 Mars 2015 à 15:44

    Beau à regarder ... avec la nostalgie d'un temps passé ...

    Agréable à lire ... merci beaucoup de ce bon moment.

    Bises amicales

    AnnickAmiens

    11
    Lundi 23 Mars 2015 à 12:44

    Oui une maison qui a vue beaucoup de générations et texte bien choisi , 

    bon début de semaine à toi , merci  ,

    10
    Lundi 23 Mars 2015 à 12:42

    C'est un temps qui se devrait doux et tendre pour tous,un temps doux d'innocence... 


    Merci pour ce joli partage 


    Et bonne journée à toi 

    9
    Lundi 23 Mars 2015 à 09:33

    certains n'ont pas pu goûter le temps de l'enfance.

    8
    Lundi 23 Mars 2015 à 09:20

    j'aime !

    On pressent le regard d'un enfant de la calle...  Le regard que seul un enfant peut avoir.

    Une belle image aussi que le n&b magnifie.

    belle journée

    7
    Lundi 23 Mars 2015 à 07:59

    Photo et texte en accord. La nostalgie et délicieuse si on sait l'apprivoiser. 

    6
    Dimanche 22 Mars 2015 à 21:37

    Vue insolite et bien rendue en N&B qui ma foi se prête bien au sujet d'époque. La narration est au petit poil !!!

    Merci pour le com. je te tiens au jus....Martial

    5
    Dimanche 22 Mars 2015 à 18:22

    Une maison qui a dû être accueillante autrefois...

    J'aime beaucoup le texte.

    Merci

    4
    Dimanche 22 Mars 2015 à 17:18

    Y a peut-être plus assez d'enfants ? 

    Bizzz et bonne fin de journée Lucia 

    3
    Dimanche 22 Mars 2015 à 16:58

    Très joli texte et pour la photo, un endroit qui mérite une petite rénovation ;-)
    Bonne journée.

    2
    Dimanche 22 Mars 2015 à 15:59

    A Eva,     Il y eu de la vie, mais c'était hier.

    1
    Dimanche 22 Mars 2015 à 14:54

    heu... ça ressemble effectivement plus à un squat de sdf qu'à un magasin de puériculture....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :