• Un petit village.

     

          Ossip Zadkine. Les Arques, Lot.

     

    Une petite route se perd

    En chemin bien sage

    Sous le feuillage vert

    Non loin d’un petit village *.

     

    Ici un lavoir vêtu de lierre

    Un vent chaud irise nos reflets

    Sur la peau de son eau claire

    En un ondoyant ballet.

     

    Là une petite chapelle

    Au bord du cimetière

    Veille la mémoire éternelle

    Dans une ronde de prières.

     

    Le sentier s’habille de pavés

    Des fenêtres regardent des rues

    Les passants intrigués étonnés

    Observent des statues éperdues.

     

    Dans le silence les oreilles fines

    Percevront l’écho ténu du burin

    Dans la maison d’Ossip Zadkine

    Où notre promenade prend fin.

     

    * Les Arques, Lot. Juillet 2015.

    https://www.youtube.com/watch?v=Jqb9YbrHKMQ

     

     

    « Brest, rue de Siam - Finistère - août 2015.Je ne peux pas tout ramasser tout seul. »

  • Commentaires

    21
    Vendredi 28 Août 2015 à 18:41

     

     

    L'oeuvre est angulaire et moderne, le poème est tout en douceur et raconte un village séculier.
    J'aime ce qui au départ semble ne pas pouvoir fonctionner et qui au final le fait parfaitement et avec élégance.
    Merci pour tes passages et tes commentaires, bonne soirée, @micalement, Marc de Metz.
    @ bientôt.

    20
    Vendredi 28 Août 2015 à 18:39

    A Christiana :

    Bronze, bois, terre, Ossip Zadkine est un sculpteur, peintre, poète. Le lien vers le petit musée résume très bien son oeuvre : https://www.youtube.com/watch?v=Jqb9YbrHKMQ

    19
    Vendredi 28 Août 2015 à 17:47

    Un beau poème qui donne envie de goûter au calme du petit village du Lot; une jolie sculpture en illustration... en bronze?

    18
    Vendredi 28 Août 2015 à 17:32

    un très beau poème pour cette magnifique sculpture cubiste!…

    17
    Vendredi 28 Août 2015 à 08:26

    "Summertime " est mon air préféré et merci Pierre pour ton enregistrement ! .

    Bon week end à toi , bises , escapade , 

    16
    Jeudi 27 Août 2015 à 14:26

    Bonjour Pierre,

    J'aime cette sculpture... et le joli texte.

    15
    Jeudi 27 Août 2015 à 11:56
    marine D
    Percevoir l'écho du burin ou du violon dans la chapelle, pourquoi pas sinon le son des cloches et le ronron d'une abeille, le cadre est bien campé, il suffit d'apprécier le moment... Il me semble que ton blog est plus lisible. En phytothérapie, comme avec toutes les plantes et molécules pharmaceutiques d'ailleurs, il faut faire attention et c'est ce que je fais avec les plantes en effet !
    14
    Mercredi 26 Août 2015 à 16:05

    L’œuvre est belle.

    Tu la mets bien en valeur par la finesse de ton texte et les échos de... Summertime :-)

    13
    Mercredi 26 Août 2015 à 10:18

    Le trio musical .... Ossip Zadkine ..

    bravo !

    12
    Mardi 25 Août 2015 à 21:33

    Une jolie poésie et une sculpture très agréable. Bonne soirée

    11
    Mardi 25 Août 2015 à 19:06
    Je vois ta jolie photo mais tes mots n'apparaissent pas ... je reviens demain ..Bises et bonne soirée Pierre
    10
    Mardi 25 Août 2015 à 15:31

    Oui moi aussi j'aime cette sculpture mais je ne connais pas ce village ! .

    Belles rimes , merci ! . Amicalement , escapade , 

    9
    Mardi 25 Août 2015 à 15:10

    Bonjour

     J'ai dégusté chacun de ces mots

    8
    Mardi 25 Août 2015 à 14:28

    J'ai bien aimé la promenade au fil de tes mots... Merci Pierre :-) 

    Jolie photo...

    7
    Mardi 25 Août 2015 à 13:51

    "Sur la peau de son eau claire" : j'aime cette phrase.

    Zadkine a vécu là ? J'aime apprendre ce genre de chose : merci.

    6
    Mardi 25 Août 2015 à 10:58

    Une belle statue et de belles rimes !

    Merci pour ce voyage...

    5
    Mardi 25 Août 2015 à 10:06

    Bruniquel, petit village du Tarn-et-Garonne de 616habitants a accueilli le sculpteur en 1918, un endroit ou il fait bon vivre et qui t'a inspiré de biens belles rimes

    amicalement

    Claude

    4
    Mardi 25 Août 2015 à 06:34

    Dans  le silence les oreilles fines,

    Percevront l'écho tenu du burin....

    J'ai aimé reprendre ces vers car je les trouve

    d'une rare élégance et tellement imagés...

    Merci, ami , de te faire le chantre de ces petits villages

    Je m'aperçois de la nouvelle sobriété de ton blog,

    et cela prote aussi.

    Amitiés.

    3
    Mardi 25 Août 2015 à 06:07

    Une belle sculpture, des vers bien tournés, voilà une belle manière de commencer la matinée.

    2
    Mardi 25 Août 2015 à 02:51
    Bonjour,
    C'est une magnifique sculpture, j'aime beaucoup. Bon mardi, bises Véronique
    1
    Mardi 25 Août 2015 à 00:05

    Une jolie balade, j'ai pris ce petit chemin qui m'a fait rêvé

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :